Attention aux arnaques en lien avec l’épidémie de Coronavirus

arnaques coronavirus

Véritable sujet d’actualité, le Coronavirus alimente les discussions, journaux télévisés et le quotidien des pays touchés.

Une fois n’est pas coutume, comme pour de nombreux sujets sensibles, les arnaqueurs, escrocs et pirates informatiques se servent du tumulte causé par le Coronavirus pour créer des arnaques dont il faut impérativement se méfier.

Focus sur certaines d’entre elles.

 

Les pirates informatiques se servent du Coronavirus pour créer des arnaques

L’épidémie de Coronavirus crée un véritable sentiment de peur au sein des pays touchés. Les pirates informatiques ont compris, depuis de nombreuses années déjà, qu’exploiter la peur des internautes pouvait être très rentable.

coronavirus arnaque

Par exemple, ils n’hésitent pas à envoyer de fausses factures par mail aux internautes afin que ceux-ci ouvrent la pièce jointe qui se révèle être un virus informatique.

 

Les différentes arnaques informatiques en lien avec le Coronavirus

Il en est de même avec l’épidémie actuelle et ce sont aujourd’hui des arnaques coronavirus informatiques qui fleurissent sur le web :

  • Mails frauduleux : Derrière de fausses agences de santé gouvernementales, les cybercriminels envoient des mails qui affirment dans leur objet contenir des informations capitales sur la propagation du covid-19. Certains internautes inquiets, particuliers ou entreprises, cliquent sur les pièces jointes et infectent ainsi leur ordinateur. Ne tombez pas dans ce genre de supercherie Coronavirus (Source Le Figaro).
  • Faux sites internet : Les pirates créent leurs propres sites internet avec un nom de domaine disposant du mot « Coronavirus ». Sur ces sites, plusieurs possibilités : Acheter des vaccins, masques, tests de dépistage à des prix exorbitants (tout ça n’est que supercherie). Ou bien, ces sites internet vont vous infecter via un virus informatique (après vous avoir demandé de télécharger un programme ou autre).
  • Fake News : On les retrouve principalement sur les réseaux sociaux. Celles-ci alimentent la peur ainsi que les différentes « théories du complot ». Peu dangereuses au premier abord, celles-ci peuvent très vite vous emmener vers d’obscurs sites internet… Il est donc recommandé de ne pas cliquer sur les titres « effrayants » proposés par des médias inconnus et que l’on retrouve sur les réseaux sociaux. Par exemple : « Incroyable, découvrez la vérité sur le Coronavirus et sur ce que l’on nous cache réellement ». Il s’agit d’un piège à clics (ou putaclic).

coronavirus arnaques

Ci-dessus, un exemple de faux site internet. Celui-ci a été créé le 11 février 2020 et est enregistré en Russie. Le site web n’est pas sécurisé et propose « le test de détection du coronavirus le plus rapide et le plus efficace au prix fantastique de 19 000 roubles russes (environ 275 euros) ».

À lire : Attention aux mails promettant un faux remboursement d’impôts.

 

Comment se protéger des arnaques informatiques liées au Coronavirus ?

Il est normal de vouloir suivre l’actualité en lien avec cette épidémie. Et si de nombreuses arnaques fleurissent sur le web, ce n’est heureusement pas le cas de partout sur internet.

arnaque web

Ainsi, nous vous conseillons de suivre les recommandations suivantes pour éviter tout risque de piratage informatique :

  • N’ouvrez pas la pièce jointe d’un mail que vous n’attendez pas : Pensez-vous réellement que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) va vous envoyer un mail avec une pièce jointe contenant des informations capitales pour votre survie face au Coronavirus ?!
  • Soyez vigilant avec n’importe quel email : Les pirates ne manquent pas d’ingéniosité pour vous arnaquer. Parfois, ceux-ci arrivent à reproduire le contenu et l’adresse mail d’un expéditeur qui peut vous paraître légitime (On appelle cela « phishing ». Par exemple, les mails qui promettent un faux remboursement d’impôts). Il est donc conseillé de ne pas cliquer sur les liens dans les mails mais plutôt de se rendre sur les sites internet officiels et de vous connecter ensuite au sein de votre espace client.
  • Suivez l’actualité du Coronavirus sur des sites internet officiels : Pour éviter les sites frauduleux, nous vous invitons à visiter exclusivement des sites internet officiels et fiables. Le site internet de l’OMS, Santé publique France, etc… De plus, pour disposer d’actualités plus régulières et en temps réel, vous pouvez vous rendre sur Google Actualités. Celui-ci regroupe l’ensemble des actualités des sites de presse « approuvés » et qui sont donc fiables au niveau de leur contenu.
  • Ne cliquez surtout pas sur les pièges à clics : Soyez très vigilants sur les réseaux sociaux, ou même certaines publicités que vous retrouverez sur internet. Il y a de très nombreux titres pièces à clics tels que « Voici la vérité sur le Coronavirus, on nous cache des choses graves ». Vous risquez d’avoir une mauvaise surprise en cliquant là-dessus…

Eviter de tomber dans des arnaques informatiques, et donc dans les supercheries coronavirus, c’est avant tout faire preuve de bon sens ! Pour plus d’informations, n’hésitez pas à consulter notre article comment se protéger des virus informatiques.

 

N’achetez pas n’importe quoi et à n’importe quel prix

La peur induite par ce virus, encore très peu connu, pousse les escrocs à vouloir générer du « business ». Ceux-ci sont prêts à tout pour se faire un maximum d’argent en profitant de la peur et de la crédulité des gens :

  • Faux désinfecteurs.
  • Publicités frauduleuses pour des remèdes miracles.
  • Tests de diagnostic bidons.
  • Prix de masques de protection et de flacons de gel hydro alcoolique démultipliés.

arnaque coronavirus

Source de l’image : LaTribune.fr

Ne tombez pas dans le piège de ce genre de supercherie coronavirus !

L’OMS rappelle de manière précise les mesures de protection essentielles contre le nouveau coronavirus à consulter ici. Parmi toutes celles-ci, nul besoin d’acheter un masque de protection à 250€ ou même de disposer d’une solution hydro alcoolique…

« Se laver les mains avec une solution hydroalcoolique ou à l’eau et au savon tue le virus s’il est présent sur vos mains. ». Il est bel et bien indiqué que l’eau et le savon peuvent suffire.

À lire sur le huffingtonpost : Une liste des arnaques en lien avec le coronavirus.

 

Arnaque Coronavirus : Des faux agents qui se présentent pour désinfecter votre maison (Cambrioleurs Coronavirus)

Certains arnaqueurs vont encore plus loin et profitent, de manière peu scrupuleuse, de l’épidémie de Coronavirus.

cambrioleur coronavirus

C’est ce que nous indique l’article suivant de 20minutes.fr :

« La gendarmerie du Gers met en en garde contre les faux agents qui profitent de la crise du coronavirus pour cambrioler les habitants »

Il s’agit ici de cambrioleurs qui profitent de l’épidémie de Covid-19 pour voler vos effets personnels.

Bien entendu, comme l’indique la gendarmerie, il convient de ne laisser personne pénétrer chez soi « sous aucun prétexte ». Pensez-vous réellement que des agents décontamineurs (des cambrioleurs coronavirus) vont venir pour désinfecter votre maison ?

 

Arnaques Coronavirus : En conclusion

Au final, on remarque que l’ensemble de ces arnaques en lien avec le Coronavirus sont déjà connues et exploitées par les arnaqueurs, escrocs et pirates informatiques. Lors de la mise en place du RGPD, il y a de cela 2 ans, les mêmes procédés étaient apparus dans des Arnaques RGPD :

  • Mails frauduleux.
  • Fausses propositions de services à des tarifs exorbitants.
  • Faux contrôleurs qui venaient frappés aux portes des entreprises.

Ayez du bon sens face à tout cela et posez-vous les bonnes questions. Réfléchissez avant d’agir : Que ce soit cliquer dans un mail ou sur une pièce jointe, acheter une solution de protection miracle à un tarif exorbitant ou laisser rentrer n’importe qui dans votre maison…

Pour aller plus loin, consulter notre documentation sur le Coronavirus. Nous sommes en mesure de vous accompagner : Coronavirus, dispositif d’accompagnement des dirigeants, entreprises et salariés.

 

Ce contenu a été publié dans Actualité générale, Documentation sociale, Vie du cabinet. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *