Arnaques RGPD : Comment se protéger ?

arnaques rgpd

Le RGPD, c’est le nouveau Règlement Général sur la Protection des Données. Qui est concerné par le RGPD ? Sachez que toutes les entreprises le sont de près ou de loin… Votre entreprise l’est donc forcément ! Ainsi, de nombreuses sociétés (ou escrocs) peu scrupuleuses en profitent et mettent en place des arnaques RGPD principalement dans le but de vous soutirer de l’argent. Abordons ce sujet en détail.

 

Des arnaques RGPD très nombreuses

Les pratiques abusives en matière de mise en conformité RGPD se font de plus en plus nombreuses. Des sociétés profitent de l’entrée en vigueur du RGPD pour opérer du démarchage auprès des professionnels (entreprises, administrations, associations), parfois de manière agressive, afin de vendre un service d’assistance à la mise en conformité au RGPD. Parfois, celles-ci vont encore plus loin et simulent un contrôle de la CNIL via de faux inspecteurs, que ce soit par téléphone, email, par courrier, par fax ou même directement auprès de votre établissement.

Il faut donc être très vigilant face à ces arnaques RGPD et nous vous invitons à suivre les recommandations ci-dessous en cas de doute.

À lire : RGPD se mettre en conformité.

 

Comment se protéger des arnaques RGPD ?

Voici quelques recommandations de la CNIL et de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) pour détecter ce genre de pratiques trompeuses :

  • Demander des informations sur l’identité de l’entreprise démarcheuse.
  • Vous méfier de telles communications surtout lorsqu’elles se prétendent « officielles » et qu’elles émanent d’un service public.
  • Lire attentivement les dispositions contractuelles ou pré-contractuelles.
  • Prendre le temps de la réflexion et de l’analyse de l’offre.
  • Diffuser ces conseils de vigilance auprès de vos services et des personnels qui sont appelés à traiter ce type de courrier dans l’entreprise.
  • Ne payer aucune somme d’argent au motif qu’elle stopperait une éventuelle action contentieuse.

Un contrôle de la CNIL pour le RGPD (sur place) se déroule généralement de la manière suivante :

  1. Les inspecteurs de la CNIL doivent présenter leur carte ainsi que leur identité.
  2. Il y a obligatoirement plusieurs contrôleurs (chacun étant dotés de compétences spécifiques).
  3. Un document signé par la présidente de la CNIL doit être présenté au responsable de traitement.

ATTENTION ! Si vous entravez l’action de contrôle de la CNIL, vous risquez jusqu’à un an d’emprisonnement et 15 000 € d’amende.

En cas de doute :

  • Demandez l’identité exacte des contrôleurs.
  • Vérifiez leur identité auprès de la CNIL.
  • Signalez les pratiques frauduleuses via le formulaire de signalement disponible sur le site de la CNIL.

Pour rappel, AXENS propose également une mission accompagnement mise en conformité RGPD.

 

Ce contenu a été publié dans Actualité générale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *