Nouveau contrat aidé pour les jeunes : le CIE-Starter

Un nouveau contrat aidé, le CIE-Starter, est proposé aux employeurs du secteur marchand embauchant des jeunes de moins de 30 ans en difficulté d’insertion. Il est assorti d’une aide financière fixée à 45 % du Smic horaire brut.

Lancement d’un nouveau contrat aidé pour les jeunes : le CIE-Starter

Ce contrat CIE-Starter s’adresse exclusivement aux jeunes de moins de 30 ans sans emploi, et rencontrant des difficultés particulières d’accès à l’emploi, sociales ou professionnelles. Ces jeunes doivent remplir l’un des critères suivants :

  • Résider dans un quartier prioritaire de la politique de la ville.
  • Bénéficier du revenu de solidarité active (RSA).
  • Être demandeur d’emploi de longue durée.
  • Être reconnu travailleur handicapé.
  • Avoir été suivi dans le cadre d’un dispositif « deuxième chance ».
  • Ou avoir bénéficié d’un emploi d’avenir dans le secteur non-marchand.

Seuls les employeurs du secteur marchand sont susceptibles de conclure un CIE-Starter. Rappelons qu’il s’agit des employeurs relevant du champ d’application de l’assurance chômage, des employeurs de la pêche maritime et des groupements pour l’insertion et la qualification.

 

Ce qu’il faut savoir sur le contrat CIE-Starter

Le contrat de travail CIE-Starter conclu obéit au régime du contrat unique d’insertion : c’est un CDD d’au moins 6 mois ou un CDI, à temps plein ou temps partiel d’au moins 20 heures hebdomadaires.

Le salarié perçoit une rémunération au moins égale au SMIC ou au minimum conventionnel. Il bénéficie obligatoirement d’un accompagnement et de formations destinés à favoriser un accès rapide à un emploi durable.

Seule véritable différence avec le contrat unique d’insertion « de droit commun » : le montant de l’aide financière dont est assorti le CIE-Starter.

Dans le secteur marchand, le contrat unique d’insertion ouvre droit à une aide dont le montant est fixé chaque année par les préfets de région en fonction de certains critères, et dont le montant ne peut pas excéder 47 % du taux horaire du Smic. En pratique, le montant de l’aide est souvent inférieur à ce taux.

Le CIE-Starter est, lui, assorti d’une aide fixée de manière uniforme sur tout le territoire, à hauteur de 45% du SMIC horaire brut. Cette aide est notamment cumulable avec la réduction Fillon et avec le crédit d’impôt compétitivité-emploi.

Site du ministère du travail.

Ce contenu a été publié dans Documentation sociale, Droit du travail, Gestion RH, Paie & charges sociales. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *