La responsabilité de l’Expert-comptable

Responsabilité de l’Expert-comptable qui se contente des propos de son client et commet une faute.

Responsabilité expert-comptable : un cas concret

Voici un cas concret en matière de responsabilité expert-comptable. Un homme constitue une SCI dans le but d’acheter sa résidence principale. Selon ces statuts, la SCI doit être soumise au régime fiscal de l’impôt sur le revenu (IR).

Quelques mois après la création de la société, un expert-comptable est chargé de s’occuper de la comptabilité et des déclarations fiscales de la SCI. Au moment de la déclaration des résultats de la société, l’associé indique à l’expert-comptable que celle-ci est soumise à l’IS. Le cabinet d’expertise-comptable établit la déclaration en ce sens.

La taxation à l’IR étant bien plus intéressante que la soumission à l’IS, l’associé engage la responsabilité de l’expert-comptable.

 

Ce que dit la Cour d’appel sur la responsabilité de l’expert-comptable

En ce qui concerne la responsabilité de l’expert-comptable, voici ce que dit la cour d’appel de Paris : Il appartenait à l’expert-comptable de vérifier dans les statuts de la SCI l’option fiscale choisie, ce qu’il n’a pas fait se contentant de demander à son client non professionnel ce qu’il souhaitait.

L’expert-comptable a donc manqué à son obligation de conseil en n’attirant pas l’attention de son client sur l’option choisie et a de plus fait preuve de négligence en ne vérifiant pas dans les statuts de la société l’option initialement prise.

À lire :  Comment changer d’expert-comptable.

 

Source de l’article sur la responsabilité de l’expert-comptableCA Paris 2 octobre 2014 n° 13/18410, ch. 5-9.

Ce contenu a été publié dans Documentation juridique, Entreprises et sociétés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *