Factures électroniques, signatures électroniques et dématérialisation

Factures électroniques : les nouvelles modalités de dématérialisation des factures

Les nouvelles modalités de dématérialisation des factures introduites par la 3e loi de finances rectificative pour 2012 ont été publiées.

Les entreprises peuvent recourir, sous réserve de l’accord de leur client, non seulement à la transmission de factures sous forme de messages structurés (échange de données informatisées dit « EDI ») ou à la signature électronique, mais également à toute autre solution technique. Dans ce dernier cas toutefois, il est nécessaire pour l’entreprise émettrice de la facture de mettre en place des contrôles documentés et permanents permettant d’établir un lien fiable entre la facture et l’opération de vente ou de prestation de services correspondante.

Décret n° 2013-350 du 25 avril 2013, JO du 26.

 

Autre nouveauté concernant les factures électroniques et la signature électronique

La personne qui détient et met en oeuvre la signature électronique (le signataire) est désormais obligatoirement une personne physique, même si elle peut agir en représentation d’une société.

La dématérialisation et, plus généralement, la digitalisation, permettent aux entreprises qui y ont recours de gagner en productivité. Découvrez l’exemple de notre cabinet qui a procédé à une réorganisation totale pour y inclure la digitalisation de ses process et de sa communication. La digitalisation d’un cabinet d’expertise comptable.

Ce contenu a été publié dans Documentation juridique, Entreprises et sociétés, Gestion, Gestion commerciale. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *