Le financement participatif

financement participatif

Le financement participatif consiste à faire appel à une communauté pour financer un projet. Focus sur ce mode de financement en vogue en ce moment.

 

Le financement participatif ou Crowdfunding : Qu’est-ce que c’est ?

Le financement participatif, appelé également Crowdfunding, est la mise en relation d’un porteur de projet avec une communauté de contributeurs pour financer son projet.

Il concerne les porteurs de projets qui sont soit en phase de création d’entreprise soit déjà installés et en phase de lancement d’un nouveau produit. En fonction de son besoin, le porteur du projet sollicitera une communauté.

3 types de communautés de contributeurs sont réunies sur les plateformes de financement participatif :

  • Le don (avec ou sans contrepartie).
  • Le prêt ou Crowdlending.
  • L’equity ou Crowdfunding.

Abordons les spécificités de chacune d’entre elles.

 

Financement participatif : Le don

Le don en financement participatif / Crowdfunding

En matière de financement participatif, le don est souvent sollicité en complément d’un financement bancaire. La différence ici est que la banque, pour prêter, va demander un apport personnel (en moyenne 20 % du montant du prêt).

crowdfunding

La levée de fonds se situe généralement entre 4 000 et 5 000 €. Cette somme peut varier en fonction de la plateforme sollicitée.

 

Comment ça marche ?

Voici comment fonctionne le don en financement participatif  : C’est le porteur de projet qui se fixe un objectif (montant sollicité en fonction du projet, durée de la campagne : en moyenne 45 jours).

Par exemple : Je prends un objectif de 5 000 € sur une durée de 45 jours. Le don moyen est de 50 €. 5 000 € / 50 € = 100.

Il me faut donc 100 contributeurs : Est-ce réalisable ?

 

Le don avec contrepartie

La réussite de la campagne de financement dépendra des contreparties proposées et de la capacité d’audience.

La contrepartie n’est pas financière, elle est symbolique :

  • Remerciement des contributeurs sur la page Facebook / site internet.
  • Remise sur une future prestation.

La capacité d’audience peut être déterminée par l’analyse et sollicitation de votre réseau :

don financement participatif

  • Cercle 1 : solliciter son entourage.
  • Cercles 2 : publier sur les réseaux sociaux demander au cercle 1 de relayer l’info.
  • Cercle 3 : demander aux influenceurs de relayer l’info tels que les blogueurs, journalistes, collectivités…

 

La fin de campagne de financement participatif par don

À la fin de la campagne, si l’objectif est atteint, le porteur de projet bénéficie des sommes versées par les contributeurs.

Si l’objectif n’est pas atteint les contributeurs sont remboursés.

À noter que le dépôt de fonds est sécurisé, la plateforme n’est qu’un intermédiaire.

En conclusion, le financement participatif par don permet de :

  • Vérifier si son concept rencontre un public
  • Obtenir une preuve du marché
  • Créer une communauté autour de son projet, et une notoriété pour sa marque

À lire : Le don aux associations caritatives.

 

Le prêt ou crowdlending

Le Crowdlending est un prêt rémunéré entre 5 et 8 %. La levée de fonds se situe entre 100 000 € et 500 000 €.

Celui-ci dispose d’avantages non négligeables :

  • Pour des projets peu risqués PME, Professions Libérales.
  • En phase de maturité (2 ou 3 exercices comptables).
  • Finance l’immatériel.
  • Absence de caution personnelle.
  • Communication et animation de la campagne par la plateforme.

L’animation est effectuée par la plateforme, donc le projet est validé par la plateforme (business plan). Cela n’empêche pas de communiquer de son côté sur son projet auprès des cercles 1 2 3

En contrepartie, le coût sera élevé pour l’emprunteur.

 

Le financement participatif en capital : Equity crowdfunding

Le financement participatif en capital, appelé aussi Equity Crowdfundind, permets la mise en relation avec des investisseurs. Levée de fonds est généralement située entre 500 000 € et 1 M€.

  • Pour des entreprise déjà créées avec un haut potentiel de développement (innovantes, start up).
  • La plateforme recherche les financeurs, anime la campagne et accompagne le porteur de projet.
  • Le financeur entre dans le capital
  • La demande doit être réaliste en fonction de son projet, Il faut établir un business plan.

À lire : Comment obtenir un bon référencement Google ?

 

Pour aller plus loin avec le financement participatif

L’ORIAS (registre unique des intermédiaires en assurance banque et finance) assume une mission d’enregistrement des plateformes de financement participatif, et de contrôle de la réglementation afin de protéger le consommateur et favoriser le développement des plateformes.

plateformes financement participatif

Le financement participatif peut vous intéresser comme contributeur, c’est un placement intéressant entre 5 et 8 % d’intérêt.

Voici une liste de plateformes de financement participatif :

Important : Disposez-vous d’une bonne stratégie de gestion de patrimoine ?

 

Ce contenu a été publié dans Consommation, Documentation juridique, Entreprises et sociétés, Vie courante. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *