Simulateur Impôt sur le Revenu 2018 : Comment bien l’utiliser ?

simulateur impôt sur le revenu 2018

L’administration fiscale a actualisé le simulateur de l’impôt sur le revenu, pour permettre l’estimation de l’impôt sur les revenus 2018 en intégrant le calcul du CIMR.

 

Le simulateur de l’impôt sur le revenu 2018

Le simulateur de l’impôt sur le revenu 2018 est accessible à l’adresse suivante :
https://www3.impots.gouv.fr/simulateur/calcul_impot/2019/index.htm

Compte tenu des éléments de déclaration intégrée dans ce simulateur et de la trame de la déclaration de revenus 2018 présentée, la qualification des revenus exceptionnels et non exceptionnels est laissée à l’appréciation du contribuable et devra être effectuée lors de la souscription de la déclaration des revenus 2018.

Pour cela, pour l’ensemble des catégorie de revenus (traitements et salaires, BIC professionnels, BIC non professionnels, BNC professionnels, BNC non professionnels, revenus fonciers…), il a été intégré des cases nouvelles permettant d’indiquer, parmi les différents éléments déclarés pour la catégorie de revenus, le montant du revenu qui doit être considéré comme exceptionnel.

 

Impôt sur le Revenu, dirigeants de société, BIC, BNC et BA

En ce qui concerne le simulateur de l’impôt sur le revenu ainsi que les dirigeants de société et les contribuables titulaires de BIC, BNC, BA, il a également été intégré des cases pour l’indication des éléments de revenus déclarés au titre des années 2015, 2016 et 2017.

À lire : Préparer sa déclaration d’impôts personnelle.

Attention : Pour les dirigeants de société, le montant de la rémunération imposable doit être porté dans les cases 1 AJ-BJ (dirigeants salariés, SAS – SA soumis au régime du prélèvement à la source) ou 1 GB-HB (rémunérations article 62 du CGI, gérants majoritaires de SARL ou SELARL soumis au régime de l’acompte) pour le montant brut imposable (avant abattement forfaitaire de 10% ou déduction frais réels), alors que les cases réservées à l’indication des revenus exceptionnels (1 AX-BX), à l’indication des revenus non exceptionnels (1 AN-BN) et aux revenus des années 2015, 2016 et 2017 (1AY-BY ; 1 UA-VA ; 1UB-VB) doivent être renseignées pour le montant net imposable après déduction des frais professionnels.

La prime exceptionnelle de pouvoir d’achat exonérée d’impôt sur le revenu.

 

Ce contenu a été publié dans Documentation fiscale, Impôt sur le revenu, Impôt sur les sociétés, Revenu professionnel. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *