Coronavirus : Nouvelles aides et mesures pour relancer l’embauche des apprentis

coronavirus-embauche-apprentis

Focus sur les nouvelles aides et mesures pour relancer l’embauche des apprentis suite à la crise du Coronavirus Covid-19.

 

Une aide exceptionnelle et immédiate à l’embauche des jeunes qui choisissent ce type de formations

Une aide exceptionnelle et immédiate à l’embauche des jeunes qui choisissent ce type de formations (enseignement en centre de formation (CFA) et pratique en entreprise).

À compter du 1er juillet et jusqu’au 28 février 2021 sera versé aux entreprises :

  • Une prime de 5.000 euros pour l’embauche d’un mineur
  • Une prime de 8.000 euros pour l’embauche d’un adulte.

Cette prime est éligible du CAP à la Licence Pro sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés. Pour les + de 250 salariés une obligation d’atteindre 5 % d’alternants dans leurs effectifs à l’échéance de la mesure.

Celle aide exceptionnelle amplifie de manière exceptionnelle la prime actuelle, qui est pour rappel de :

  • 4 125 € maximum pour la 1re année d’exécution du contrat.
  • 2 000 € maximum pour la 2e année d’exécution du contrat.
  • 1 200 € maximum pour la 3e année d’exécution du contrat.

Pour rappel, l’aide actuelle, débloquée automatiquement dès l’enregistrement du contrat, est limitée aux entreprises de moins de 250 salariés et aux diplômes Bac ou infra et atteint 4.125 euros pour la première année.

Avec cette nouvelle mesure, un apprenti de moins de 20 ans ne coûtera rien à l’employeur. Au-delà, son reste à charge ira de quelques euros à 175 euros par mois jusqu’à 25 ans.

 

Délai rallongé pour trouver un employeur

Le passage de 3 à 6 mois de la période à disposition d’un jeune inscrit en CFA pour trouver un employeur.

 

Une offre assurée ?

Le ministère du Travail a promis que tous ceux qui ont fait vœu d’une formation en apprentissage via Affelnet ou Parcoursup se verront proposer une offre.

 

Élargissement des critères d’éligibilité de l’aide au premier équipement

Le plan prévoit enfin que l’aide au premier équipement, jusqu’à 500 euros, d’un apprenti soit éligible à l’achat d’un ordinateur portable ou d’une tablette.

 

À lire : Aide de compensation perte d’activité COVID-19 pour les professionnels de santé.

 

Ce contenu a été publié dans Actualité générale, Documentation sociale, Gestion des contrats, aides, Gestion RH. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *