Taux de pérennité des entreprises à 3 ans

Une étude publiée par l’Insee sur le taux de pérennité à 3 ans des entreprises créées au premier semestre 2010.

Quel est le taux de pérennité à 3 ans des entreprises ?

D’après une récente étude de l’Insee, 71 % des entreprises créées au premier semestre 2010 sont encore actives 3 ans après, contrairement aux entreprises créées en 2006 qui avaient subi la crise. Le taux de pérennité à 3 ans est donc de 71% selon cette étude.

Certains domaines sont plus porteurs que d’autres : La pérennité est plus forte dans les secteurs de la santé (85%), l’industrie (80%), le transport (78%) ou les services aux entreprises (77%) ; elle est plus fragile dans les domaines du commerce (64%), des activités immobilières (67%), et de la construction (68%).

 

Quels sont les facteurs qui favorisent la pérennité des entreprises ?

Le taux de pérennité des entreprises à 3 ans est également lié à d’autres facteurs qui semblent déterminants pour favoriser la pérennité des entreprises.

 

Les entreprises ayant choisi la forme sociale ont une meilleure pérennité

Les entreprises ayant choisi la forme sociale résistent mieux que les entrepreneurs individuels car les entreprises individuelles démarrent généralement leur activité avec un investissement initial moindre.

 

Un fort investissement initial pour favoriser la pérennité à 3 ans des entreprises

Un fort investissement initial : 3 entreprises sur 10 démarrent avec des moyens inférieurs à 4.000 euros, et autant avec un investissement compris entre 4.000 euros et 16.000 euros. Il semblerait que les entreprises ayant démarré avec un investissement initial de moins de 2.000 euros ne soient que 65% à être encore actives au bout de 3 ans, contre 83% des entreprises ayant démarré avec un investissement initial de plus de 160.000 euros. D’une manière générale, démarrer avec 40.000 euros et plus d’investissement augmente significativement les chances de pérennité des entreprises à 3 ans.

 

Un niveau élevé de formation du créateur d’entreprise

Un niveau élevé de formation du créateur d’entreprise : pour les créateurs d’entreprise diplômés de niveau bac+5 et plus, 78% des créations sont encore actives 3 ans plus tard, contre 2/3 des entreprises créées par une personne sans diplôme.

 

Favoriser la pérennité de son entreprise à 3 ans grâce à une solide expérience

Une expérience précédente dans le même domaine : l’expérience du créateur joue un rôle important sur la pérennité des entreprises. On remarque que la pérennité à 3 ans des entreprises est meilleure lorsque le créateur d’entreprise dispose d’une expérience précédente dans le même domaine.

 

Sources de l’article sur le taux de pérennité à 3 ans des entreprises : Editions Francis Lefèvre, insee et net-iris.

Ce contenu a été publié dans Baux, fonds de commerce, Documentation juridique, Entreprises et sociétés. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *